Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
VALLAS Claude
 
 

est né le 29 mars 1896 au domicile de ses parents à Lavoine (03). Son père Mathieu et sa mère Claudine née MONDIÈRE sont cultivateurs.

Il est cultivateur au lieu-dit Pion à Lavoine quand  il épouse Marie ROCHE le 22 juillet 1922 en cette même commune.
 
Source de la photo: Moncorgé Raymond Montagne Bourbonnaise 1939-1945 Imprimerie Nouvelle Juillet 2005
 
Les Allemands et les miliciens stationnés au Château de la Roche au Mayet-de-Montagne (03) lancent une opération contre les résistants du Groupe Franc des Bois Noirs et ratissent la région entre Ferrières-sur-Sichon, Lavoine et La Guillermie.

N'ayant pu arrêter les maquisards ils arrêtent Claude VALLAS le 17 novembre 1943 à son domicile parce que maire de la commune où est installé le Maquis des Bois Noirs. Il " est déclaré responsable de la présence de réfractaires sur le territoire de sa commune» . Source: Archives Départementales de l'Allier 1289 W 91.

Il est transféré à Lyon pour y être interné.
 
 

Le 6 avril 1944 il fait partie des 1489 hommes déportés de Compiègne à Mauthausen où ils arrivent le 8 dans le convoi N° I.199. Claude VALLAS reçoit le matricule N° 63262 et après la quarantaine il est transféré au Kommando de Gusen.
 
Gusen: Kommando du KL Mauthausen. A Gusen les nazis exploitent les carrières de granit grâce notamment à l'envoi dès 1940 de milliers de Républicains Espagnols. En 1944 pour parer aux attaques aériennes des galeries souterraines abritent progressivement des chaînes de montage. Gusen II voit ainsi le jour pour recevoir les milliers de prisonniers nécessaires à ces travaux de creusement.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation
 
 
Il décède le 25 novembre 1944 à Gusen selon sa fiche au Service International de recherches d'Arolsen.

 
 
Source du document ci-dessus: Service International de Recherches d'Arolsen  1822539.

Il décède le 25 novembre 1944 selon le JO N° 129 du 6 juin 2001.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 583266), il est homologué en tant que Résistant au titre  de la R.I.F. (Résistance Intérieure Française).

Mais c'est la carte de Déporté Politique N° 1.111.18279 qui  lui est attribuée à titre posthume sur décision du MInistère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du  23 novembre 1955.Source:  Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

Le nom de Claude VALLAS figure sur la stèle au lieudit Le Caco sur la commune de Lavoine. Photo ci-dessus: AFMD de l'Allier.

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Secrétaire d'Etat à la Défense chargé des Anciens Combattants en date du 29 mars 2001 paru au Journal Officiel N° 144 du 23 juin 2001 page 10016.


 

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1, 1289 W 91, Occupation allemande Arrestations  996 W 61.10,

- Archives Départementales du Puy-de-Dôme 908 W 184

- Etat civil de Lavoine (03)

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- MemorialGenWeb  site Internet

- Moncorgé Raymond Montagne Bourbonnaise 1939-1945 Imprimerie Nouvelle Juillet 2005

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 583266)

- Service International de Recherches d'Arolsen  1822539,
 
©  AFMD de l'Allier