Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
BLOCH Louis Eliezer
 
 
Archives de la famille

Est né le 19 août 1897 à Eichstetten  dans le land de Bade-Wurtemberg en Allemagne. Il est le fils de Léopold et de Claire née MEIER.

Ancien combattant 1914-1918 il est soldat de 1ère classe dans l'armée allemande.

Il est négociant domicilié à Fribourg-en-Brisgau dans le land de Bade-Wurtemberg quand il épouse Marguerite Marthe née STRASBURGER le 20 décembre 1926 à Sélestat (67). Ils ont 4 enfants. La famille vient s'installer en France en 1937.

Source de la photo: Archives de la famille.

 
En septembre 1939  il quitte Mulhouse (68) avec sa famille pour se réfugier à Vichy (03).

La famille se fait recenser à Vichy en tant que Juifs français conformément à la loi antisémite du 2 juin 1941.
 
 

Source du document ci-dessus: Archives Départementales de l'Allier 756 W 1.

Le 18 juillet 1942 son magasin est mis sous administration provisoire le 18 juillet 1942 par Darquier de Pellepoix, commissaire général aux Questions Juives.

Source du document ci-dessus: Bibliothèque Nationale de France sur site Internet Gallica.

Il est fiché  par l'Etat Français en 1943 en tant que Juif français.

Source du document ci-contre: Archives Départementales de l'Allier 996 W 778 W 112.

Il est domicilié 135, avenue Thermale à Vichy (03) et exerce la profession de commerçant en cuir.

Il est arrêté par mesure de persécution le 22 juillet 1944 à son magasin 62, rue de Paris à Vichy par la Brigade Poinsot.  Selon le témoignage de Marc-André FABRE, "M.Bloch, alias Claudius Clair, marchand  de cuirs et crépins, rue de Paris à Vichy" a été «sauvagement frappé pour ne pas avoir voulu dire où se cachait sa femme».

Il est interné d'abord dans la prison de la Milice au Château des Brosses à Bellerive-sur-Allier (03), puis à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03).



Le 25 août 1944 il fait partie des 66 derniers prisonniers qui sont transférés de Moulins à Belfort (90). 

Voir le dossier: Le dernier convoi.

Ils sont internés à la Caserne Friedrich avant d'être déportés le 5 septembre 1944 de Belfort à Buchenwald où il arrive le 10 dans le convoi N°I.285.

 
Source du document ci-dessus: Extrait de la liste du convoi N°I.285 transmise par l'Association Française  Buchenwald-Dora et Kommandos.

Il reçoit le matricule N°85208 et, après la quarantaine passée au Block 63, il passe au Grand Camp Block 23, puis R.

 
Source du document ci-dessus: Extrait du Registre Matriculaire des 85000 transmis par l'Association Française  Buchenwald-Dora et Kommandos.

 
 Il décède le 25 février1945 à Buchenwald selon l'état civil de Vichy et le JO N° 218 du 20 septembre 1987.
 
«Mort pour la France»
 
 
La carte de Déporté Politique lui est attribuée à titre posthume le 6 avril 1954.

DIAC Clermont-Ferrand

Source du document ci-dessus: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Secrétariat d'Etat aux Anciens Combattants en date du 31 juillet 1987 paru au Journal Officiel N° 218 du 20 septembre 1987.

 

Sources:

- Amicale de Langenstein

- Archives Départementales de l'Allier 756 W 1, 1580 W 7, 996 W 778 W 112,

- Archives Départementales du Puy-de-Dôme 908 W 168

- Archives de la famille

- Archives Nationales Allemandes (BundesArchiv)

- Bibliothèque Nationale de France sur site Internet Gallica

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand 
 
- Etat civil de Sélestat (67) et de Vichy (03)

- Fabre Marc-André Dans les prisons de la Milice Imprimerie Wallon 13 octobre 1944

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- MemorialGenWeb  site Internet

- yadvashem.org  Feuille de Témoignage

 
©  AFMD de l'Allier