Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

KOPELMAN Max

Nous sommes à la recherche d'une photo.

Est né le 15 août 1926 au 15, rue Santerre à Paris (12ème). Son père Isak est tailleur et sa mère Héla née ETYNGIER est sans profession. Ils sont domiciliés 5, Passage des Fours à Chaux à Paris (19ème).
 
 

Livreur célibataire il est domicilié à Paris (19ème) 33, rue des Chaufourniers.

Le magasin de son père est mis sous administration provisoire à compter du 14 mars 1942 suite  à l’arrêté paru au Journal Officiel de l’Etat Français N° 177 du 25 juillet 1942 page 2564.

Source du document ci-dessus: Bibliothèque Nationale de France sur site Internet Gallica.

Suite à l'arrestation des autres membres de sa famille, Max KOPELMAN tente de passer en Zone Libre, mais est arrêté le 13 août 1942 à la Ligne de Démarcation  dans l'Allier. Il est interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03) avant d'être transféré le 27 août 1942 au camp de Pithiviers (45). Il est ensuite "muté" au camp de Beaune-la-Rolande (45) le 15 septembre 1942.

Le 23 septembre 1942 il est déporté de Drancy à Auschwitz par le convoi N° 36.

Source du document ci-dessus: Archives Départementales du Loiret 20 M 788.

Le 23 septembre 1942 il est déporté de Drancy à Auschwitz par le convoi N° 36.

Source du document ci-dessus: Mémorial de la Shoah C36_38.

Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du convoi N° 36 en date du 23 septembre 1942: " A 8h. 55, le transport 901/31 a quitté la gare du Bourget/Drancy, emportant 1000 Juifs vers Auschwitz. (...) On dénombre environ 200 enfants dans ce convoi qui compte 644 hommes, 342 femmes et 14 indéterminés. Plus de la moitié (540) des déportés étaient Français (Note 1). (...) A l'arrivée à Auschwitz, 399 hommes sélectionnés avec les matricules 65460 à 65858 et 126 femmes, matricules 20723 à 20848. 475 gazés. En 1945, 26 survivants"

Il fait partie des 399 sélectionnés pour le travail, reçoit le matricule N° 65646 et est transféré à Buna-Monowitz.

Son nom est mentionné pour la dernière fois sur le registre de l'infirmerie de Buna à la date du 17 avril 1944 selon les Archives du Musée d'Auschwitz.

Il décède le 28 septembre 1942 à Auschwitz selon le JO N° 49 du 27 février 2011 en application de la loi du 15 mai 1985:

Article 3 - Lorsqu'il est établi qu'une personne a fait partie d'un convoi de déportation sans qu'aucune nouvelle n'ait été reçue d'elle postérieurement à la date du départ de ce convoi, son décès est présumé survenu le cinquième jour suivant cette date, au lieu de destination du convoi.

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Ministère des Anciens Combattants en date du 18 juillet 2011 paru au Journal Officiel N°49  du 27 février 2011.


Notes:  Son père Isak né le 17 juillet 1890 à Siedlce (Pologne), sa mère Hele Laja née ETYNGIER née en 1895 à Kurow (Pologne) et sa sœur Berthe née le 1er mars 1923 à Siedlce sont déportés le 31 juillet 1942 de Pithiviers (45) à Auschwitz dans le convoi N° 13. Ils décèdent le 4 août 1942 à Auschwitz (Pologne) selon le JO N° 57 du 8 mars 1995. "Morts en déportation" suivant l'arrêté du Ministre des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 26 janvier 1995 paru au Journal Officiel de la République Françaisen°57 du 8 mars 1995 page 3634. Berthe est déclarée "Morte en déportation" suivant l'arrêté du Directeur Général de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 18 janvier 2011 paru au Journal Officiel de la République Française n°49 du 27 février 2011 page 3609.

Son frère Henri né le 10 janvier 1920 à Siedlce et sa sœur Henriette née le 2 octobre 1930 à Paris (10ème) sont déportés dans le convoi N° 20 du 17 août 1942. Ils décèdent le 22 août à Auschwitz.  "Morts en déportation" suivant l'arrêté du Directeur Général de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 18 janvier 2011 paru au Journal Officiel de la République Française n°49 du 27 février 2011 page 3609.

Source du document ci-dessus: Archives Départementales du Loiret 20 M 801.
Source du document ci-dessus: Archives Départementales du Loiret 20 M 783.
Henri KOPELMAN a été interné au camp de Poitiers (86) le 13 janvier 1942 avant d'être déporté de Drancy à Auschwitz.
Source du document ci-dessus: Archives Départementales de la Vienne 109 W 314.
Liste récapitulative des membres de la famille KOPELMAN déportés en 1942.
Source du document ci-dessus: Klarsfeld Serge Mémorial de la Déportation des Juifs de France Index Alphabétique des convois 1  à 45: Ceux de l'année 1942 FFDJF 2008.

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 996 W (778 W 15.4, Mesures antisémites Déportation Liste des Juifs arrêtés par les autorités allemandes à la Ligne de Démarcation,

- Archives Départementales du Loiret 20 M 783, 20 M 788, 20 M 801,

- Archives Départementales de la Vienne 109 W 314

- Archives du Musée d'Auschwitz

- Bibliothèque Nationale de France sur site Internet Gallica

- Centre de Documentation Juive Contemporaine C36_38

 - Etat civil de Paris (12ème)
 
- Klarsfeld Serge Mémorial de la Déportation des Juifs de France Fils et Filles de Déportés Juifs de France 2008

- MemorialGenWeb  site Internet

- Site Internet Ancestry.com et JewishGen.org

 
 
©  AFMD de l'Allier