Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
BELLEUVRE André Albert
 

Nous sommes à la recherche d'une photo.

Est né le 31 octobre 1913 au domicile de ses parents à L'Aunay commune de Saint-Jean-du-Bois (72). Son père Baptiste et sa mère Camille sont cultivateurs.

Son père sergent au 317ème Régiment d'Infanterie ayant été tué («Mort pour la France») le 15 juillet 1917 à Prosnes (51), André BELLEUVRE est adopté par la Nation suite au jugement du Tribunal Civil de la Flèche en date du 4 juin 1919.
 
 

Le 29 juin 1942 il épouse Jeanne DESBROUSSES à Cusset (03).

Coiffeur il est domicilié 36, rue Carnot à Cusset (03).

Le 23 novembre 1943, suite à une dénonciation anonyme,  la Gestapo de Vichy   va d'abord arrêter Lucien LAPORTE qui exerce le  même métier que  lui et qui est également domicilié à Cusset. Ils sont internés à Vichy dans une villa Boulevard des Etats-Unis près de l'Hôtel du Portugal.

Selon son témoignage écrit, il a été "accusé par les Allemands d'avoir tenu des propos anti-allemands et d'avoir fait de la propagande contre eux" et il a " contribué à faire passer en Angleterre deux jeunes S.T.O."

Ils sont transférés le 22 novembre à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03), jusqu'au 25 décembre 1943, puis à Compiègne.

Le 22 janvier 1944 ils sont déportés de Compiègne à Buchenwald où ils arrivent le 24 janvier dans le convoi N° I.172.


 
 
Source du document ci-dessus: Service International de Recherches d'Arolsen  5507035.

André BELLEUVRE y reçoit la matricule N° 42258. Après la quarantaine il est transféré le 5 mars 1944 à Mauthausen où lui est attribué un autre matricule, le N° 53621.

Après la quarantaine il est transféré le 5 mars 1944 à Mauthausen où lui est attribué un autre matricule, le N° 53621.

Il est affecté dans un premier temps au Kommando de Steyr le 13 mars 1944 ...

Source du document ci-contre: Service International de Recherches d'Arolsen  1351609.

Steyr-Münichholz: Kommando du KL Mauthausen. Il est officiellement ouvert le 14 mars 1942. Il fait partie du complexe des usines d'armement de la région de Steyr. Le travail des détenus va de la fabrication de mitrailleuses, de moteurs d'avions et de trains d'atterrissage pour Me 109, 110 et 323 jusqu'aux trains de laminoir.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

 


... puis à celui de Gusen II le 16 février 1945.
 
Gusen: Kommando du KL Mauthausen. A Gusen les nazis exploitent les carrières de granit grâce notamment à l'envoi dès 1940 de milliers de Républicains Espagnols. En 1944 pour parer aux attaques aériennes des galeries souterraines abritent progressivement des chaînes de montage. Gusen II voit ainsi le jour pour recevoir les milliers de prisonniers nécessaires à ces travaux de creusement.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

 
Fin avril 1945 il est renvoyé à Mauthausen où il est libéré le 5 mai 1945 par les troupes américaines.  Il est rapatrié le 19 mai et passe par l'Hôtel Lutétia  à Paris le 20 mai 1945.

Source des photos ci-dessus: AFMD 75.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 45058 ), il est homologué en tant que Résistant au titre de la R.I.F. (Résistance Intérieure Française).

La carte de Déporté Politique N° 1.105.12978 lui est attribuée sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 5 octobre 1954.

 
Il décède le 10 mai 1961 à Angers (49).
 

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1, 1580 W 7, 1756 W 2 N° 5455,

- Archives Départementales du Puy-de-Dôme 908 W 128,

- Archives Départementales de la Sarthe 2 U 582

- Archives Municipales de Cusset

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains 21 P 705 906

- Etat civil de Saint-Jean-du-Bois (72) et de Cusset (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mauthausen Le Troisième Monument  Amicale de Mauthausen

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 45058 )

-  Service International de Recherches d'Arolsen  5507035, 1351609
 
©  AFMD de l'Allier