Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
WEIL Ruth
 
 
Archives de la famille

est née le 28 mai 1939 au N° 12, rue saint-Pierre à Neuilly-sur-Seine (92). Son père Robert est professeur de sciences mathématiques et sa mère Olga née SPINGARN est sans profession. Ils sont domiciliés 15, rue André Schaff  à Sarreguemines (57).
 
Photo: Archives de la famille.
Ruth WEIL au centre entre Philippe et Claude LAMBERT, les enfants du Docteur LAMBERT,  docteur à Brout-Vernet pendant la 2ème Guerre Mondiale.
Photo transmise par Claude LAMBERT. Remerciements.

La famille arrive  à la Maison d'Enfants de l'OSE au Morelles à Broût-Vernet le 1er juillet 1941. Son père y  dispense des cours de mathématiques et d'instruction religieuse.
 
Le 23 mai 1942 c'est la naissance de sa petite soeur Juliette Danielle  à Vichy (03).

En 1943 elle est fichée à l'âge de 4 ans en tant que Juive française par l'Etat Français (Fiche orange).

Source du document ci-contre à gauche: Archives Départementales de l'Allier 996 W 778 W 112.

Photo à droite: Archives de la famille.

Fin 1943 toute la famille part pour la Maison d'Enfants de Saint-Paul-en-Chablais (Haute-Savoie) en Zone italienne.

Archives de la famille
 
Ils sont arrêtés tous les quatre le 29 avril 1944 à Annemasse (74) en tentant de passer en Suisse. Robert et Olga sont emprisonnés et les enfants confiés à des religieuses dans l'attente du sort qui leur sera réservé.
 
Ils sont transférés le 24 mai 1944 à Drancy où Ruth reçoit le matricule N° 23170, puis ils sont déportés le 30 mai 1944 de Drancy à Auschwitz par le convoi N° 75.

Document ci-dessus extrait de la liste du convoi N° 75. Source: Mémorial de la Shoah C 75_37.

Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du convoi N° 75: " 534 hommes et 470 femmes ont constitué ce convoi où l'on comptait 104 enfants de moins de 18 ans. (...) A l'arrivée de ce convoi le 2 juin, 239 hommes reçurent les matricules A 11841 à 12079, tandis que 134 femmes recevaient les matricules A 7065 à 1 7198. 624 personnes furent immédiatement gazées. En 1945 on dénombrait 85 survivants dont 51 femmes".

Dans son témoignage Robert WEIL décrit les conditions dans lesquelles s'est déroulé le voyage. «(Il) se fit dans des wagons à bestiaux fermés, parqués à 100 personnes à peu près dans des conditions de vie difficiles à décrire. Il était impossible de s'y asseoir ou de se coucher. La promiscuité, le manque de renouvellement d'air, les besoins naturels, la faim et la soif, l'énervement des enfants aussi bien que celui des grandes personnes créèrent un climat détestable. Ce voyage déprimant devait durer 3 jours et 3 nuits.»

Puis c'est la sélection. «Les hommes furent séparés des femmes, on constitua 3 colonnes, celle des hommes jeunes, celle des femmes sans enfant, enfin la troisième colonne où se mêlèrent jeunes mères avec leurs petits, gens âgés, personnes infirmes ou éclopées. (….) C'est la dernière fois que j'aperçus ma femme et mes deux enfants. J'entends encore ses paroles d'adieu et je vois encore son sourire qu'elle m'adressa.»

Ruth décède à Auschwitz le 4 juin 1944 selon l'état civil de Neuilly-sur-Seine et  le JO N° 85 du 11 avril 2002.

Elle a été assassinée par les nazis à l'âge de 5 ans.

 

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 996 W 245.01, 996 W 778 W 112,

- Archives départementales du Puy-de-Dôme Recensement des Juifs de janvier 1943

- Archives de la famille

- Archives de Claude Lambert

- Archives Municipales de Broût-Vernet

- Centre de Documentation Juive Contemporaine

- Etat civil de Neuilly-sur-Seine (92)

- Klarsfeld Serge Mémorial des Enfants Juifs Déportés de France  1994

- MemorialGenWeb  site Internet

- Témoignage écrit  de Robert WEIL
 
©  AFMD de l'Allier