Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

GRAISSMANN née BUCHVALD Blanche

est née le 19 avril 1903 à Varsovie (Pologne). Elle est la fille de Bernard et de Guitla née MARCHEWKA.

Elle est naturalisée française par le décret N°9312 X 22 du 4 août 1923 .

Le 30 juin 1927 elle est maroquinière domiciliée rue Edouard Robert à Paris (12ème)  quand elle  épouse Majer GRAISSMANN à Paris (4ème). Ils n'ont pas d'enfant.

Elle se réfugie à une date non connue avec sa famille  à Montluçon (03) où elle est domiciliée au N° 17, rue Elysée Reclus, puis au N° 86, rue Claude Debussy.

Source de la photo: Archives privées.


Le 18 novembre 1943 Blanche GRAISSMANN et ses deux soeurs, Sarah et Rose, sont condamnées par le Tribunal Correctionnel de Montluçon à 200 francs d'amende chacune pour avoir soit "omis de faire apposer la mention Juif" sur ses pièces d'identité" soit "falsifié sa carte d'identité de Française" en supprimant la mention "Juif" sur la carte d'identité primitive.

Elle est arrêtée parce que Juive le 22 juillet 1944 par la Milice à Montluçon (03) «alors qu'elle passait devant l'Hôtel de l'Ecu, siège d'une des branches de la Milice» selon une note de renseignements de la police. Elle est alors dirigée sur Moulins (03) où elle est internée à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande.

Le 25 août 1944 la prison de Moulins est vidée de ses 66 derniers détenus qui sont transférés à Belfort dans un train de soldats qui se replient sur l'Allemagne.

Ils sont internés à la Caserne Friedrich avant d'être déportés le 5 septembre de Belfort à Buchenwald pour les hommes et à Ravensbrück pour les femmes et un enfant. Les hommes arrivent à Buchenwald le 10, les femmes à Ravensbrück le 11.

Selon le livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Blanche GRAISSMANN est déportée le 1er septembre de Belfort à Ravensbrück dans le convoi N° I.282. 

Le KL Ravensbrück est situé près de la ville de Fürstenberg à environ 50 kilomètres au nord de Berlin.
Au total, plus de 120000 déportées d'une vingtaine de nationalités différentes sont passées par le KL Ravensbrück, le grand camp de concentration pour femmes du Reich. De là beaucoup d'entre elles sont transférées vers des camps et des centaines de Kommandos extérieurs disséminés dans toute l'Allemagne.
Les conditions d'existence à Ravensbrück sont tout aussi effroyables que dans les autres KL. De 1939 à 1945, on estime qu'environ 40000 déportées ont trouvé la mort dans ce camp.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.


A Ravensbrück elle va s'occuper de Silvio WAHL après que ce dernier a perdu sa mère Lilly et sa grand-mère Henriette.

Elle est transférée à une date non connue- sans doute début avril 1945-  à Bergen Belsen avec Silvio.

Elle est libérée avec Silvio le 15 avril 1945 à Bergen Belsen par les troupes britanniques et est rapatriée le 30 mai 1945.

Elle revient dans sa famille à Montluçon. Son nom figure sur la liste des déportés politiques  rapatriés de Montluçon (Voir le document ci-dessous) ainsi que  sur la liste des déportés devant percevoir des suppléments alimentaires.

Source du document ci-dessus: Archives Départementales du Puy-de-Dôme  908 W 171.

La carte de Déporté Politique lui est attribuée par le Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre le 19 décembre 1951 sous le N° 2.101.00318.

Source du document ci-dessus: Archives de Paris 3595 W 122.

Selon Silvio,  Blanche GRAISSMANN est décédée dans la région parisienne dans les années 1970.

Note : Son mari Majer GRAISSMANN, né le 15 mars 1899 à Michoff  (Russie), fils de Chaim et de Sura née Zukermann, domicilié au N° 7, avenue René Samuel à Clamart (92), est déporté du camp de  Beaune-la-Rolande (45) à Auschwitz (Pologne) le 7 août 1942 dans le convoi N° 16. Il décède en juin 1943 à Auschwitz selon le JO N° 41 du 18 février 1994.


Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 766 W 9 N° 636/1943

- Archives Départementales du Puy-de-Dôme 908 W 171

- Archives de Paris 3595 W 122

- Bureau des Archives des Victimes des Conflits Contemporains

- Etat civil de Paris (4ème)

- Klarsfeld Serge Mémorial de la Déportation des Juifs de France  FFDJF  2008

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation sur site Internet de la Fondation

- memorialgenweb  site Internet


©  AFMD de l'Allier