Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier

EHRHARD René


est né le 16 mars 1925 au domicile de ses parents  37, rue des Ecoles à Bischwiller (Bas-Rhin).Son père Louis est peintre et sa mère Eugénie née RISCHMANN est femme au foyer.

Le 7 novembre 1942 il s’engage dans l’armée pour 4 ans. Il est en congé d’armistice du 5 décembre 1942 au 21 juillet 1943, puis entre à l’école de Sécurité Aérienne Publique de Clermont-Ferrand (63).

Source de la photo: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.


Le 1er septembre 1943 à 18 ans sans autorisation il quitte cette école avec 14 de ses camarades et s'engage dans la Résistance. Il rejoint l'Armée Secrète du colonel Colliou et le Groupe-Franc «Alice» à Arfeuilles. Il recueille des renseignements et commet des sabotages.

Il est en compagnie de Jean CARRIER quand il est arrêté par la Feldgendarmerie le 17 mars 1944 à l’Hôtel Monin au lieudit Les Biefs à Saint-Bonnet-des-Quarts(42) et est interné à Roanne et Saint-Etienne.

Témoignage d’Hélène MONIN née JOLIVET 32 ans hôtelière aux Biefs commune de Saint-Bonnet-des-Quarts (Loire).

« Le 17 mars 1944 vers 6 h30 six soldats allemands armés de mitraillettes se sont introduits chez moi et sous la menace de leurs armes m’ont demandé où se trouvait mon mari. Je leur ai répondu négativement. Voyant cela ils ont fouillé mon hôtel de fond en comble et ils ont découvert couchés dans une chambre au premier étage  deux jeunes gens réfractaires que j’hébergeais depuis la veille. Ce sont les nommés EHRHARD René, alsacien d’origine, et CARRIER Jean. Ils nous ont emmenés tous les trois au moulin dit de GOUTAUDIER commune de Saint-Nicolas-des-Biefs (Allier) où nous avons subi un interrogatoire serré au cours duquel ces jeunes gens ont été frappés brutalement ».

Source : Rapport de la Gendarmerie de La Pacaudière (42).Archives Départementales du Rhône 3308 W 774.
 
Parmi les hommes  qui participent à l'opération, Hélène MONIN reconnaît les inévitables "Français" KARCHER et BONGRAND.


Hélène MONIN: Son hôtel sera pillé, dynamité et incendié. Elle sera déportée le 13 mai 1944 de Compiègne à Ravensbrück dans le convoi N° I.212. Kommando : Schlieben dépendant du KL Buchenwald. Elle rentrera le 18 mai 1945.

Le 21 mai 1944 René EHRHARD est déporté de Compiègne à Neuengamme où il arrive le 24 dans le convoi N°I.214. Il y reçoit le matricule N°30695.


Source du document ci-dessus : Service International de Recherches d’Arolsen  3643295.


Après la quarantaine il est affecté au Kommando de Watenstedt Salzgitter.

Salzgitter Watenstedt: Dans ce camp ouvert en mai 1944  les déportés travaillent à la production de bombes et d'obus ainsi qu'à l'entretien et la reconstruction de l'aciérie Stahlwerke Braunschweig. Effectif: 1700 hommes.
Source: Mémorial des Français et des Françaises à Neuengamme.

Le 8 avril 1945 il est évacué en train sur Ravensbrück où il est libéré. Il rentre le 23 mai 1945. Il est d’abord  hospitalisé, puis rappelé à la 34èmeEscadre de Bombardement Moyen groupe Sénégal en qualité d’engagé 4 ans en 1942 et rendu à la vie civile le 15 novembre 1946.


Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 207919), il est homologué en tant que Résistant au titre de la R.I.F. (Résistance Intérieure Française) et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).
 
La carte de Déporté Résistant N° 1.011.22546 lui est attribuée sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 23 juin 1954.
 

Source: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.


Il décède  le 20 septembre 1998 à l’Hôpital de Vichy.

 

 Sources :

- Archives Départementales de l’Allier 1864 W 1, 1580 W 7,

- Archives Départementales du Rhône 3808 W 774

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Etat civil de Bellerive-sur-Allier (03) et de Bischwiller(67)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial des Français et des Françaises déportés à Neuengamme Amicale de Neuengamme

- Office Départemental des Anciens Combattants de l’Allier

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 207919)

- Service International de Recherches d’Arolsen  3643295,

 

©AFMD de l’Allier