Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

LEBOIS Eugène

est né le 11 avril 1901 au domicile de ses parents route de Saint-Germain à Cusset (03). Son père Albert est chaudronnier et sa mère Julienne née RÉMONDIN est femme au foyer.

Il est incorporé le 9 avril 1921 au  159ème Régiment d'Artillerie avant de partir au Levant d'octobre 1921 à novembre 1922. Il est libéré le 25 avril 1923.

Le 6 octobre 1923 il épouse Jeanne LIDEC à Vichy (03).

Source de la photo: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.


Il est rappelé le 11 septembre 1939 et affecté au dépôt d'artillerie N° 313 à Clermont-Ferrand (63), puis affecté spécial à Asnières (92). Il est rayé des contrôles le 21 janvier 1940.

Garagiste mécanicien il est domicilié 5,rue du 11 novembre à Vichy (03).

Membre du réseau Alliance N° 1330 sous le pseudonyme de Carabe il effectue des transports divers et collecte des renseignements.

Réseau «Alliance»: cet important réseau de renseignement essentiellement militaire- mais aussi filière d'évasion- est créé en avril 1941 par le commandant Georges Loustaunau-Lacau.

D'abord pétainiste, puis giraudiste, il va finalement se rallier au général De Gaulle début 1944. Il est dirigé par Marie-Madeleine Fourcade et le commandant Faye.

Source: Dictionnaire Historique de la Résistance.


Il est arrêté le 20 avril 1943 par la Gestapo en allant chez Abel ROYAL.

Il est interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03), puis à la prison de Fresnes où sont regroupés les membres du réseau "Alliance".

Le 20 septembre 1943 il est déporté de Paris gare de l'Est vers le camp de Neue Bremm dans la banlieue de Sarrebruck dans le convoi N° I.137. Les 21 hommes de ce petit convoi sont emmenés dans des wagons de voyageurs de 3ème classe aux fenêtres grillagées. Ils bénéficient donc de conditions de transport acceptables, mais avec des mesures de sécurité particulières, car ils sont déportés avec le sigle N.N. Nuit et Brouillard, même si la procédure "Nuit et Brouillard" ne leur est pas appliquée.

Après un bref séjour à Sarrebruck Eugène LEBOIS est transféré au camp de concentration de Buchenwald où il arrive le 5 octobre 1943. Il reçoit le matricule N° 8965.

Sur l'ordre d'Himmler qui voulait que les membres du réseau soient regroupés au camp de Natzweiler, il est transféré le 4 avril 1944 au Struthof où il reçoit un nouveau matricule, le N° 19142.

Source du document ci-contre: Archives Municipales de Vichy H 101 Boîte N° 5.


Suite à l'évacuation du Struthof début septembre 1944 il est envoyé au Kommando d' Erzingen.


Selon son témoignage Eugène LEBOIS est occupé à «des travaux divers, terrassement, déchargement de wagons, extraction de schiste».

Le 17 avril 1945 il est alors évacué vers Allach où il est libéré par les troupes américaines le 30 avril 1945. Il est rapatrié le 31 mai 1945 par le centre de Mulhouse.

Il est homologué le 6 février 1948 comme agent P2 par la Commission Nationale avec le grade fictif de sous-lieutenant.


Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 346913), il est homologué en tant que Résistant au titre des F.F.C. Forces Françaises Combattantes) et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

La carte de Déporté Résistant N° 1.011.04130 lui est attribuée sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 28 mai 1951.

Source du document ci-dessus: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

Il est fait Chevalier de la Légion d'Honneur par décret du 31 juillet 1958 paru au Journal Officiel le 5 août 1958.

Il décède le 26 juillet 1974 à Vichy (03).
 

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1, 1289 W 51, 1 R 1921.948.1500, 1799 W 72,

- Archives du camp de Natzweiler-Struthof sur Ancestry.com et JewishGen.org

- Archives Municipales de Vichy H 101 Boîte N° 5

- Dictionnaire Historique de la Résistance sous la direction de François Marcot Robert Laffont 2006

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Etat civil de Cusset (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- Office Départemental des Anciens Combattants de l'Allier

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 346913)
 
© AFMD de l'Allier