Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
AMELOT Pierre
 
 
DIAC Clermont-Ferrand

est né le 27 janvier 1902 au Château de La Pouge à Chavroches (03). Son père Gilbert et sa mère Madeleine née EMERY sont domestiques.

Incorporé le 8 mai 1922 au 4ème Régiment de Cuirassiers, il passe au 5ème Régiment de Chasseurs d'Afrique. Il est démobilisé le 7 novembre 1923.

Le 26 février 1924 il épouse Marie Antoinette VRILLE à Creuzier-le-Vieux (03). Ils ont quatre enfants.

Source de la photo ci-contre: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

 

Propriétaire exploitant il est domicilié à Creuzier-le -Vieux au lieudit Laudemarière.

Il est arrêté dans la rafle du 11 janvier 1944 par la Gestapo de Vichy qui perquisitionne au domicile des habitants de Creuzier-le-Vieux. Selon une note de police "Une arme de guerre (fusil mousqueton) fut trouvée au domicile de M.AMELOT. Cette arme lui avait été laissée un an auparavant par des militaires d'un régiment de chasseurs à pied qui avaient cantonné chez lui".
 
Sont également arrêtés à Laudemarière dans la rafle du 11 janvier 1944 Ernest PONCET et Jean-Baptiste SARRAZIN .
 
Pierre AMELOT est  interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03) avant d'être déporté le 22 janvier 1944 de Compiègne à Buchenwald où il arrive le 24 janvier par le convoi N° I.172. Il reçoit le matricule N° 42569.

 
Source du document ci-dessus: Service International de Recherches d'Arolsen  5427758.

Après la quarantaine le 22 février 1944  il fait partie des 350 déportés  transférés à Mauthausen. Il reçoit un nouveau matricule, le N° 53590, et est affecté le 8 mars au kommando de  Steyr au sud de Linz.

Steyr-Münichholz: Kommando du KL Mauthausen. A l'automne 1941, un Kommando de détenus est constitué au camp central à destination de la ville de Steyr, au sud de Linz. Les détenus sont employés à la construction de l'usine de Münichholz, à proximité de la ville. La construction des baraquements commence à la fin de l'hiver. Le Kommando de Steyr-Münichholz est officiellement ouvert le 14 mars 1942. Il fait partie du complexe des usines d'armement de la région de Steyr. Le travail des détenus va de la fabrication de mitrailleuses, de moteurs d'avions et de trains d'atterrissage pour Me 109, 110 et 323, jusqu'aux trains de laminoir.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

 Il est libéré à Mauthausen le 5 mai 1945 et rentre le 18 mai.

Il adhère à l'Association des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes de l'Allier.

La carte de Déporté Politique N° 1.111.15265 lui est attribuée sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 21 octobre 1954.
 
 
                                     Source du document de gauche: Archives de l'Association des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes de l'Allier.

Source du document de droite: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.


Il décède le 17 septembre 1982 à Vichy (03).

Hommage posthume
Par décision du Conseil Municipal de Creuzier-le-Vieux en date du 16 janvier 1983 le nom de Pierre AMELOT est attribué à une rue du Lotissement des Roussilles.
 
Photo transmise par la mairie de Creuzier-le-Vieux. Remerciements.

Sources:
- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1,1580 W 7,  1 R 1922.858.1766, 1756 W 2  N° 5792,

- Archives de l'Association des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes de l'Allier

 - Archives Municipales de Creuzier-le-Vieux

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Etat civil de Chavroches (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier

- Mauthausen Le Troisième Monument

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- Service International de Recherches d'Arolsen  5427758,

© AFMD de l'Allier