Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
SAUROU Louis René
 
 
Archives de la famille

Est né le 14 avril 1892 au domicile de ses parents au 15, rue Victor Hugo  à Clermont-Ferrand (63). Son père  Louis est  employé au chemin de fer et sa mère Marie née VIGOUROUX est sans profession.

Suite au décès de son père en 1899 la famille vient habiter à Saint-Germain-des-Fossés (03).

Source de la photo: Archives de la famille.

 

En 1910 il s'engage dans la Marine pour 5 ans. Il participe à la Première Guerre Mondiale en Méditerranée et fait le Débarquement dans les Dardanelles le 25 avril 1915. Il y est blessé. En 1918 la guerre étant finie il rejoint sa famille à Saint-Germain-des-Fossés, mais l'Armée ne tient pas compte des 4 ans passés à la guerre et le rappelle, considérant qu'il s'est engagé pour 5 ans, il lui reste donc un an à faire.

Une fois démobilisé il trouve un emploi à Vichy dans la restauration et rencontre  Louise CHAZE qu'il épouse le 11 octobre 1920 à Vichy. Ils ont 3 enfants. Ils achètent le Café du Pont à Saint-Germain-des-Fossés.

En 1943 il entre aux M.U.R. (Mouvements Unis de la Résistance) par l'intermédiaire du Colonel PRIVAT et d'Antoine DÉSORMIÈRE. Avec son fils Pierre il accueille des maquisards en cours de missions et des réfractaires au STO (Service du Travail Obligatoire) qu'ils hébergent et ravitaillent avant de les faire passer au maquis de Châtel-Montagne.

Le maquis réfugié à la ferme de la Pourière est arrêté le 4 février 1944 par les GMR (Groupes Mobiles de Réserve) suite à la trahison de Georges GOUVERNEUR. Le 12 février c'est au tour de Louis et Pierre SAUROU d'être arrêtés, puis le même jour Antoine DÉSORMIÈRE.

Ils sont emmenés au siège de la Gestapo Boulevard des Etats Unis à Vichy et subissent des interrogatoires musclés.

Le lendemain ils sont transférés à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03).

Le 6 avril 1944 ils font partie des 1489 déportés de Compiègne à Mauthausen où ils arrivent le 8 dans le convoi N° I.199. C'est nus qu'ils arrivent le 8 avril à Mauthausen, car en cours de route des évasions ayant eu lieu, les SS les ont fait déshabiller et les ont entassés à 120 par wagon.

Louis SAUROU reçoit le matricule N° 63141 et après la quarantaine il est transféré le 28 avril au Kommando de Gusen.

Gusen: Kommando du KL Mauthausen. A Gusen les nazis exploitent les carrières de granit grâce notamment à l'envoi dès 1940 de milliers de Républicains Espagnols. En 1944 pour parer aux attaques aériennes des galeries souterraines abritent progressivement des chaînes de montage. Gusen II voit ainsi le jour pour recevoir les milliers de prisonniers nécessaires à ces travaux de creusement.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Il y décède le 7 décembre 1944 selon l'état civil de Clermont-Ferrand (63) et le JO N° 50 du 28 février 1996.

"Mort pour la France"

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 537134), il est homologué en tant que Résistant au titre  de la R.I.F. (Résistance Intérieure Française) et des D.I.R. (Déportés et Internés Résistants).

La carte de Déporté Résistant lui est attribuée à titre posthume le 20 septembre 1952.
 
 
DIAC Clermont-Ferrand

Source du document ci-dessus: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Ministre délégué aux Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 4 janvier 1996 paru au Journal Officiel n°50 du 28 février 1996.
 

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1,

- Archives du camp de Mauthausen sur Ancestry.com et JewishGen.org

- Archives de la famille

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Etat civil de Clermont-Ferrand (63)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mauthausen Le Troisième Monument  Amicale de Mauthausen

- MemorialGenWeb site Internet

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 537134)

- Témoignage de son fils Pierre
 
©  AFMD de l'Allier