Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
  SAUROU Pierre

DIAC Clermont-Ferrand

est né le 20 février 1924 au domicile de ses parents Grande Rue à Saint-Germain-des-Fossés (03). Son père Louis et sa mère Louise née CHAZE sont restaurateurs.

Il est domicilié à l'Hôtel du Pont 12, rue Pierre Sémard à Saint-Germain-des-Fossés.

Source de la photo: Archives de la famille.

 

Il entre aux M.U.R. (Mouvements Unis de Résistance) en 1943 sous la direction d' Antoine DÉSORMIÈRE. Son père et lui accueillent des maquisards en cours de missions et des réfractaires au STO (Service du Travail Obligatoire) qu'ils hébergent et ravitaillent avant de les faire passer au maquis de Châtel-Montagne.

Le maquis qui cantonne à la ferme de la Pourière est arrêté le 4 février 1944 par les GMR (Groupes Mobiles de Réserve) suite à la trahison de Georges GOUVERNEUR. Le 12 février c'est au tour de Louis et Pierre SAUROU d'être arrêtés, puis le même jour Antoine DÉSORMIÈRE.

Ils sont emmenés au siège de la Gestapo Boulevard des Etats Unis à Vichy et subissent des interrogatoires musclés.

Le lendemain ils sont transférés à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03).

Le 6 avril 1944 il est déporté avec son père de Compiègne à Mauthausen où ils arrivent le 8 dans le convoi N° I.199.

C'est nus qu'ils arrivent le 8 avril à Mauthausen, car en cours de route des évasions ayant eu lieu, les SS les ont fait déshabiller et les ont entassés à 120 par wagon.

Pierre reçoit le matricule N° 63142 et après la quarantaine il est affecté le 6 mai au Kommando de Loibl Pass.
 
 
Loibl Pass: Kommando du KL Mauthausen. Ce Kommando a deux emplacements complémentaires: l'un sur la commune de Ferbach en Carinthie, l'autre à Podljubelj enCamiole. Il est chargé de réaliser le tunnel routier entre l'Autriche et la Slovénie actuelle pour la «S.A. Universale Hoch-und-Tiefbau». Créé en 1943 , il est libéré dans la nuit du 7 au 8 mai 1945 par les partisans de Tito.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportatio.
 
 
Il est rapatrié le 6 juin 1945 et rentre à son domicile le 10 juin.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 537135), il est homologué en tant que Résistant au titre de la R.I.F. (Résistance Intérieure Française) et des D.I.R. (Déportés et Internés Résistants).

La carte de Déporté Résistant lui est attribuée le 29 aout 1951.
 
Archives de la familleDIAC Clermont-Ferrand

Document de gauche: Pierre SAUROU à son retour. Archives de la famille. Document de droite: carte de déporté résistant. Source: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

Le 19 avril 1948 à Saint-Germain-des-Fossés il épouse Gisèle BASCOULERGUE, l'infirmière qui s'est occupée de lui à son retour .

Il décède le 13 juin 2006 à Vichy (03).
 
 

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1,

- Archives de la famille

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Etat civil de Saint-Germain-des-Fossés (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mauthausen Le Troisième Monument  Amicale de Mauthausen

- Témoignage de Pierre Saurou à l'AFMD de l'Allier
 
©  AFMD de l'Allier