Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

SILBERMANN née SPEKTER Rachel

Nous sommes à la recherche d'une photo.

est née le 7 septembre 1912 à Bruxelles (Belgique). Elle est la fille de Félix et d'Esthéra née NIEMTZEVA.

Elle épouse David et ils ont un enfant. Ils sont domiciliés à Paris (10ème) 15, rue du Faubourg Saint-Denis.
 

Rachel et David sont arrêtés pour "tentative de passer la ligne de démarcation en fraude et omission du port de l'étoile juive" selon la Police de Sûreté allemande. Ils sont internés le 9 août 1942 à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03), et transférés le 15 août 1942 au camp de Pithiviers (45).

Comme le signale Serge Klarsfeld dans «Le calendrier de la persécution des Juifs de France juillet 1940-août 1942» à la date du 22 août:

«22.8 . Arrivée à Drancy du 3ème convoi d'enfants en provenance du camp de Pithiviers: 1195 personnes, dont 779 enfants».

Ces enfants de moins de 12 ans qui avaient été arrêtés dans la Rafle du Vel' d'Hiv avaient été envoyés à Pithiviers alors que leurs parents avaient été déportés à Auschwitz. Sur l'insistance de Pierre LAVAL qui voulait s'en débarrasser les nazis ont «accepté» de les déporter.

En fait Rachel SILBERMANN a dû être sélectionnée pour servir d'accompagnatrice provisoire à ces enfants qui vont être déportés dans les convois N°s 23, 24, 25 et 26 et va faire un aller-retour à Pithiviers.

Le 21 septembre 1942 Rachel et David sont déportés de Pithiviers à Auschwitz par le convoi N° 35.

Document ci-dessus extrait de la liste du convoi N° 35. Source: Mémorial de la Shoah C 35_19.

Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du convoi N° 35: " Le départ du convoi D 901/30 a bien eu lieu (de Pithiviers) le 21 septembre à 6h.15 et emporte 1000 Juifs ( 532 hommes, 462 femmes et 6 indéterminés) vers Auschwitz. (...) Ce convoi est arrivé à Auschwitz le 23 septembre. Plus de 150 hommes ont été sélectionnés avant l'arrivée à  Kosel et répartis dans des camps de travail. A Auschwitz même, 65 hommes ont été retenus pour le travail et ont reçu les matricules 65356 à 65420. Il en fut de même pour 144 femmes, matricules 20566 à 20709. Le reste du convoi a été immédiatement gazé. (...) On comptait en 1945 23 survivants de ce convoi".

Elle décède le 25 septembre 1942 selon l'état civil de Paris 10ème et le JO N° 9 du 11 janvier 2003.

La carte de Déportée Politique  N° 2.199.24565 est attribuée à son ayant-cause sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 15 janvier 1958.


"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Secrétariat d'Etat aux Anciens Combattants en date du 25 octobre 2002 paru au Journal Officiel N° 9 du 11 janvier 2003.

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 996 W (778 W 15.4), 996 W 159.01, Y 216, Archives Départementales de l'Allier  Mesures antisémites Déportation Liste des Juifs arrêtés par les autorités allemandes à la Ligne de Démarcation,

- Archives Départementales du Loiret 20 M 787

- Centre de Documentation Juive Contemporaine

- Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains 21 P 538 982

- Etat civil de Paris (10ème)

- Klarsfeld Serge Mémorial de la Déportation des Juifs de France Fils et Filles de Déportés Juifs de France 1978

- memorialgenweb



 
©  AFMD de l'Allier