Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
BECAUD Jean Louis
 
 
Archives de la famille

est né le 14 janvier 1916 à Magnet (03). Son père Charles est domestique et sa mère Marie née BURLAUD est femme au foyer.
 
Il fait partie de l'équipe de football de Lapalisse (03) où la famille est venue s'installer.

Incorporé le 20 octobre 1937 il est affecté au 124ème Escadron du Train à Epinal (88) 101ème Compagnie. Il est démobilisé le 17 juillet 1940.

Source des photos ci-contre et ci-dessous: Archives de la famille.

 

Archives de la famille Archives de la famille
 

Selon le général COLLIOU, Jean est résistant au Groupement Roussel depuis 1941. Il a «participé à un parachutage, à des transports d'armes et d'essence». Il est arrêté sur dénonciation d'agents locaux avec son père Charles le 7 février 1944 à Lapalisse par la Gestapo de Vichy. Ils sont conduits à l'Hôtel du Portugal où ils sont torturés au cours de leur interrogatoire. Puis ils sont transférés à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03).

Le 27 avril 1944 il est déporté de Compiègne à Auschwitz où il arrive le 30 dans le convoi N° I.206 plus connu sous le nom de«Convoi des Tatoués».

Il reçoit le matricule N° 185038.

C'est l'un des trois convois de non-juifs à être dirigés en wagons à bestiaux sur Auschwitz. Il met quatre jours et trois nuits pour arriver à destination. Ce convoi est resté célèbre sous le nom de Convoi des Tatoués. Là 1665 hommes vont être immatriculés et tatoués.

Pourquoi Auschwitz? Les historiens se sont interrogés. Plusieurs hypothèses sont possibles: soit il s'agissait d'exterminer rapidement ces déportés soit de les transférer dans des kommandos de travail dépendant d'Auschwitz soit parce qu'il n'y avait plus de place à Buchenwald.

C'est, semble-t-il, la dernière hypothèse qui est retenue. En effet arrivés à Auschwitz le 30 avril 1561 de ces déportés vont en repartir à destination de Buchenwald le 12 mai. Ils y seront restés deux semaines.

Transféré à Buchenwald où il arrive le 14 mai Jean BÉCAUD reçoit un nouveau matricule, le N° 53438. Le 24 mai ils sont mille à être transférés à Flossenbürg. Il reçoit un nouveau matricule le N° 9368, puis est affecté au Kommando de Flöha.
 
 
Flöha: Kommando du KL Flossenbürg et ville de Saxe située à 13 km au nord-est de Chemnitz. Les détenus sont affectés à une usine de tissage récemment transformée en atelier de construction de fuselages d'avions Messerschmitt 109.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

 

Le camp est évacué à pied le 14 avril 1945. A Marienberg une charrette et deux chevaux sont d'abord réquisitionnés pour transporter ceux qui ne peuvent pas suivre, puis un camion a tiré la charrette: ils sont 23 Français et 33 Russes à être montés sur la charrette/remorque. Personne ne les reverra vivants. En effet le 15 avril ils sont fusillés dans le bois près de Marienberg entre Gelobtland et Reitzenhain. Les nazis mettent les corps en tas et les recouvrent de branchages.

Il décède le 15 avril 1945 à Marienberg (Allemagne)  selon le JO N°181 du 7 août 2007.

Vers le 20 mai 1945 ils ont inhumés dans une tombe creusée par des antifascistes allemands rescapés de Flohä. Le 23 avril 1952 sur ordre des autorités soviétiques les corps sont exhumés et inhumés le 25 au Mémorial de Gelobtland.
 
 
Archives de la famille Archives de la famille Archives de la famille

Source des photos ci-dessus: Archives de la famille.

Sur décision unanime du Conseil Municipal de Lapalisse lors de sa réunion du 18 janvier 1948, un nom de place  est attribué à Jean BÉCAUD.

Photo: AFMD de l'Allier.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 42233), il est homologué en tant que Résistant au titre de la R.I.F. (Résistance Intérieure Française) et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

La carte de Déporté Résistant N° 1.011.10971 lui est attribuée à titre posthume sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 19 juin 1952.

Source du document ci-dessus: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Secrétariat d'Etat à la Défense en date du 12 juillet 2007 paru au Journal Officiel N° 181  du 7 août 2007.

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1, 1 R 1936.1061.580,

- Archives de la famille

- Archives du camp de concentration de Flossenbürg sur Ancestry.com et JewishGen.org

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Etat civil de Magnet (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos   Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- MemorialGenWeb  site Internet

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 42233)

© AFMD de l'Allier