Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

LAUVERGNE Raymond Ernest

BAVCC

Est né le 16 août 1922 au domicile de ses parents 11, rue des Dardanelles à Montluçon (03). Son père Antonin est ouvrier d'usine et sa mère Marie née BONNET est sans profession.
 
Il exerce le métier de pâtissier et est domicilié Cité Saint-Jacques au N° 6 bis,rue Pierre Leroux à Montluçon.
 
Raymond LAUVERGNE en uniforme des Chantiers de Jeunesse.

Source de la photo: Archives de la famille.
 
Né en 1922 il fait partie des classes 1920-21-22 et est requis le 6 mars 1943  pour partir en Allemagne au titre du S.T.O. (Service du Travail Obligatoire) institué le 15 février 1943 par Laval.

S.T.O. : Par la loi du 16 février 1943 du gouvernement de l'Etat Français est créé le Service du Travail Obligatoire qui impose aux hommes nés en 1920-21-22 d'aller travailler pendant deux ans en Allemagne.
 
Il est envoyé dans une usine d'aviation à Priebus en Silésie (Allemagne).
Il est arrêté le 10 mai 1943 à Priebus pour "sabotage et refus de travail" . Sont également arrêtés d'autres requis de l'Allier: René CHEVALIER, Aimé DUBOISSET et Aimé FOUREAU.
 
 
Selon le livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation il est transféré de prison en camp de concentration, de camp de concentration en Kommando à

- Görlitz, prison située sur la frontière germano-polonaise à l'est de Dresde

- Gross Rosen, camp de concentration en Silésie où il reçoit le matricule N° 13067

- Sachsenhausen, camp de concentration à 30 km de Berlin

- Ravensbrück, camp de concentration pour femmes à 80 km de Berlin

- Nordhausen, Kommando de Buchenwald-Dora

- Ellrich, Kommando de Buchenwald-Dora du 9 février 1945 au 3 mars 1945

 Selon plusieurs témoignages il est malade et déprimé quand il est transféré  le 3 mars 1945 vers

- Bergen Belsen, camp de concentration vers lequel sont évacués de nombreux déportés en avril 1945.

Il est porté « Disparu» dans le livre mémorial.

Il décède le 1er avril 1945 en Allemagne selon l'état civil de Montluçon et le JO N°2 du 4 janvier 1994.
 
"Mort pour la France"
 
 
 
La carte de Déporté Politique N° 1.111.01794  lui est attribuée à titre posthume  sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du  21 août 1952.


Source du document ci-dessus: ONACVG du Puy-de-Dôme.


"Mort en déportation" selon l'arrêté du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 4 novembre 1993 paru au Journal Officiel du 4 janvier 1994.
 
Sources:
 
- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1, Recensement STO Montluçon 778 W 19,

- Archives de la famille
 
- Bureau des Archives des Victimes des Conflits Contemporains à Caen

- Etat civil de Montluçon (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- MemorialGenWeb  site Internet

- Office Départemental des Anciens Combattants et Victimes de Guerre du Puy-de-Dôme
 
©  AFMD de l'Allier