Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

BRILLE Marie-Louise dite Maryse

Nous sommes à la recherche d'une photo.

est née le 27 juin 1910 au domicile de ses parents 91, rue La Fayette à Paris (9ème). Elle est la fille d'Edouard et de Marthe née SALOMON.

Elle quitte Paris où elle est domiciliée 18, rue Fourcroy à Paris (17ème)  avec sa mère et son frère Daniel pour se réfugier en juillet 1940 à Vichy (03) au 89, avenue des Célestins à l'Hôtel du Rhin. Elle est célibataire et est employée comme secrétaire sténo dactylo dans un ministère à Vichy.



Elle se fait recenser comme Juive française à Vichy conformément à la loi antisémite  du 2 juin 1941 de l'Etat Français.

Source: Archives Départementales de l'Allier 756 W 1.

Elle est fichée par l'Etat Français en 1943 en tant que Juive française (Fiche orange).

Source de la fiche ci-contre: Archives Départementales de l'Allier 996 W 778 W 112.

Elle est arrêtée ainsi que sa mère Marthe et son frère Daniel dans la rafle de Juifs du 22 juillet 1944 par la Brigade POINSOT. Elle est internée au Château des Brosses, prison de la Milice à Bellerive-sur-Allier (03), puis elle est transférée le 25 juillet à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins 03).

Le 25 août 1944 la prison de Moulins est vidée de ses 66 derniers détenus qui sont transférés à Belfort dans un train de soldats qui se replient sur l'Allemagne.


 
Ils sont internés à la Caserne Friedrich avant d'être déportés le 5 septembre de Belfort à Buchenwald pour les hommes et à Ravensbrück pour les femmes et un enfant.
 
Arrivée à Ravensbrück le 11 septembre, elle y reçoit le matricule N° 68426 et, après la quarantaine, elle reste à Ravensbrück au Block 27.

Selon l'attestation de Françoise CERF, Marie-Louise et sa mère Marthe sont entrées à l'infirmerie de Ravensbrück le 17 février 1945 dans un état très grave et n'en sont pas resorties vivantes.

Elle décède le
 
-le 15 août 1944 (!?!? Elle est encore à la prison de Moulins!!) à Ravensbrück selon l'état civil de Vichy qui se base sur un jugement déclaratif de décès rendu par le Tribunal Civil de Cusset (03) en date du 24 septembre 1947. Le Journal Officiel N° 153 reprend la même erreur, mais, circonstance aggravante, il date du 4 juillet 2010, donc 65 ans après les faits!!!! On peut se poser des questions….
 
- le 10 mars 1945 dans un lieu non connu selon la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.
 
Son décès n'est pas transcrit à l'état civil de Paris (9ème).

Source du document ci-contre: Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains.
 
Selon la 
Loi n° 85/528 du 15 mai 1985 sur les actes et jugements déclaratifs de décès des personnes mortes en déportation,

Article 3 - Lorsqu'il est établi qu'une personne a fait partie d'un convoi de déportation sans qu'aucune nouvelle n’ait été reçue d'elle postérieurement à la date du départ de ce convoi, son décès est présumé survenu le cinquième jour suivant cette date, au lieu de destination du convoi.

 Selon cette loi, Marie-Louise BRILLE est décédée le 16 septembre 1944 à Ravensbrück (Allemagne).

"Mort en déportation" suivant l'arrêté de l'Office National des Anciens Combattants en date du 22 avril 2010 paru au Journal Officiel N° 153 du 4 juillet 2010.

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 756 W 1, 996 W 778 W 112, 996 W 194.01, 996 W 778 W 112,

- Archives de la famille

- Centre de Documentation Juive Contemporaine

- Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains 21 P 430 661

- Etat civil de Paris (9ème) et de Vichy (03)

- Fabre Marc-André Dans les prisons de la Milice Imprimerie Wallon Vichy 13 octobre 1944

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- yadvashem.org  Feuille de témoignage
 
©  AFMD de l'Allier