Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
BIDET née DANIEL Marie-Louise
 
 
Archives de la famille

Est née le 30 juin 1904 au domicile de ses parents au lieudit La Villefranche à Target (03). Son père Jean et sa mère Jeanne née PRUGNOL sont cultivateurs.

Le 22 juillet 1922 elle épouse Louis BIDET à Target.
 
Photo: Archives de la famille
 
 
 

Avant la guerre 1939-1945, ils habitent au 57, rue de Bien-Assis à Montluçon (03). Louis travaille à la SNCF.

En novembre 1943 ils entrent dans la Résistance dans le réseau Hector qui fait partie du groupe dit Shipwright dirigé par Maurice J. BUCKMASTER. A leur domicile, ils cachent des agents alliés, ainsi qu'en témoigne Maurice SOUTHGATE: ils ont «rendu de très précieux services pour la Résistance. N'ont pas hésité à mettre leur demeure à la disposition de notre P.C. où nos agents trouvèrent en toutes circonstances une maison sure, en particulier Madame la Générale Cochet lors de son départ en Angleterre en avril 44». Leur maison sert également de lieu de rendez-vous et de boîte postale pour le réseau.

Maurice SOUTHGATE, la tête du réseau, tombe le 1er mai 1944. Louis et Marie-Louise sont arrêtés à leur domicile par la Gestapo le 1er juin et internés dans un premier temps à la Caserne Richemond à Montluçon, puis à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03), et enfin au Fort de Romainville.
 
 

Le Fort de Romainville

Ce fort militaire est situé sur la commune des Lilas en Seine-Saint-Denis au nord-est de Paris. Il accueille d'abord des prisonniers de guerre et des otages, dont certains seront fusillés au Mont-Valérien. Puis à partir de 1943 il devient l'antichambre de la déportation avant de servir de prison pour femmes en 1944.
 
Photographie, prise à la Libération, des casemates où étaient enfermés des détenus. Source: Les oubliés de Romainville un camp allemand en France (1940-1944) par Thomas Fontaine Editions Taillandier mai 2005
 

Le 21 juillet 1944 elle fait partie des 54 femmes extraites du Fort de Romainville et transférées dans des wagons de voyageurs spécialement aménagés de Paris gare de l'Est au camp de Neue Bremm près de Sarrebruck. Elles y restent environ trois semaines avant d'être transférées au camp de Ravensbrück le 14 août .

Marie-Louise BIDET reçoit le matricule N° 51341 et elle est affectée au Kommando de Belzig.

Belzig: Kommando du KL Ravensbrück. Ce kommando situé à 30 km au sud de Brandenburg travaille pour une briqueterie.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

 
 
Battue et mordue par les chiens, elle survit et est libérée à la jonction des armées américaine et russe avant d'être rapatriée via la Hollande le 9 mai 1945.
 
Ses services accomplis comme agent P2 du 1er novembre 1943 au 11 mai 1945 en qualité de chargé de mission de 3ème classe sont homologués avec le grade fictif de sous-lieutenant.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 156576), elle est homologuée en tant que Résistante au titre  des F.F.C. (Forces Françaises Combattantes) et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

 
 
La carte de Déporté Résistant N° 2.011.00878 lui est attribuée  sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 15 septembre 1950.

Source du document ci-dessus: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

 
Elle s'implique dans la défense des droits des déportés et sera présidente de la Section Montluçon-Commentry de la FNDIRP (Fédération Nationale des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes).

Elle décède le 26 juin 1956 à Montluçon.

 
Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1

- Archives de la famille

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Etat civil de Target (03)
 
- Lévy Gilles et Cordet Francis A nous, Auvergne! Presses de la Cité 1981

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Office Départemental des Anciens Combattants de l'Allier

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 156576)
 
©  AFMD de l'Allier