Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

BLONDIAUX Marcel René Auguste

Nous sommes à la recherche d'une photo.

Est né le 16 juillet 1926 rue de la République à Maretz (59). Son père Marcel est conducteur d'autos et sa mère Aurore née DRON est noueuse.

Célibataire il exerce la profession de vendeur dans une crémerie et est domicilié 12, rue Couturier à Vichy (03).
 
 
Son nom et son pseudonyme "Julien"/ "Gilbert"  figurent sur "l'Etat des Effectifs du Maquis FTPF Camp Gabriel Dionnet devenu Camp Marceau". Cet état mentionne tous les résistants qui ont été affectés au camp du 6 juin au 23 juillet 1944, date de l'attaque du camp en Forêt de Veauce par l'armée allemande. 
 
Marcel BLONDIAUX  est arrêté le 23 juillet à Espinasse-Vozelle (03) alors qu'il se replie sur Vichy en compagnie de Marcel et Jean  CHAUTARD.

Ils sont internés au siège de la Gestapo rue du Portugal à Vichy et sont ensuite transférés le 29 juillet à la prison du 92ème Régiment d'Infanterie à Clermont-Ferrand (63) à l'exception de Marcel CHAUTARD qui réussit à s'évader en gare de Vichy.

Le 20 août 1944 il est déporté de Clermont-Ferrand à Natzweiler-Struthof où il arrive le 30 août dans le convoi N° I.275. Il y reçoit le matricule N° 26400.


Source du document ci-dessus: Service International de Recherche d'Arolsen 1.1.29.2 / 3149739.

Face à l'avance des armées alliées le camp du Struthof est évacué et Marcel BLONDIAUX arrive le 6 septembre au camp de concentration de Dachau où il reçoit le matricule N° 101065 alors que son copain Jean CHAUTARD a le matricule N° 101064.
Mémorial annuairedes Français de Dachau

Source: Mémorial annuaire des Français de Dachau.


 
Il est dans un premier temps affecté au Kommando d'Allach.
Source du document ci-dessus: Service International de Recherche d'Arolsen 1.1.6.1 / 9917176.

Puis il est transféré le 22 octobre 1944 au camp de concentration de Neuengamme.
Source du document ci-dessus: Service International de Recherche d'Arolsen  1.1.6.7 / 10618549.

Source du document ci-dessus: Service International de Recherche d'Arolsen   1.1.30.6 / 3635789.

KL Neuengamme (1938-1945).

Le KL Neuengamme se situe à environ 25 km au sud-est de Hambourg sur la rive droite de l'Elbe dans une région marécageuse et plate. Au total on estime que 106000 personnes, dont 13500 femmes, ont été déportées au KL Neuengamme et dans ses kommandos extérieurs de travail.
Les troupes britanniques qui pénètrent dans le camp de Neuengamme le 5 mai 1945 trouvent un camp vide.
Sur les 106000 déportés au KL Neuengamme et dans ses Kommandos on estime le nombre de morts à 55000 dont plus de 7000 Français.
Sources: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation et Mémorial des Français Déportés à Neuengamme.

Il y reçoit un nouveau matricule, le N° 61716. La suite de son parcours n'est pas connue.

Le service de Recherche de l'Armée américaine N° 98245 en date du 28 février 1950 indique que l'enquête concernant Marcel BLONDIAUX n'a donné aucun résultat et que le dossier est clos.

Il décède en janvier 1945 dans un lieu non connu selon l'état civil de Vichy et le JO N° 30 du 5 février 2009.

«Mort pour la France»

Son nom figure au Monument aux Morts de Vichy.
 
 
Monument aux Morts de Vichy
Photo: AFMD de l'Allier.

Selon le Service Historique de la Défense GR 16 P 65399, il est homologué en tant que Résistant au titre des F.F.I. (Forces Françaises de l'Intérieur) et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance). 

La carte de Déporté Résistant N° 1.001.20249 lui est attribuée à titre posthume sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 19 octobre 1953.

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Secrétariat d'Etat à la Défense en date du 22 janvier 2009 paru au Journal Officiel N° 30 du 5 février 2009.

 

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W1,

- Archives du camp de Dachau sur Ancestry.com et JewishGen.org

- Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains 21 P 427 022

- Etat civil de Maretz (59) et de Vichy (03)
 
- Etat des Effectifs du Maquis FTPF Camp Gabriel Dionnet devenu Camp Marceau  transmis par Marcel Chautard

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial annuaire des Français de Dachau Amicale des Anciens de Dachau 1987

- Mémorial des Français Déportés à Neuengamme Amicale de Neuengamme

- MemorialGenWeb  site Internet

- Service Historique de la Défense GR 16 P 65399

- Service International de Recherche d'Arolsen  1.1.29.2 / 3149739, 1.1.6.1 / 9917176, 1.1.6.7 / 10618549, 1.1.30.6 / 3635789,
 
©  AFMD de l'Allier