Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

BROIS Henri Maurice

Nous sommes à la recherche d'une photo.

est né le 30 octobre 1890 au N° 41, rue Roucher à Montpellier (34). Son père Jean est teinturier et sa mère Marie née MOREL est sans profession. Ils sont domiciliés à Montpellier.

Incorporé le 1er octobre 1911, il est dirigé sur le 5ème Chasseurs d’Afrique à Alger.

Il se rengage pour un an le 1er octobre 1913 au 1er Régiment de Hussards. Il est nommé brigadier le 16 octobre 1918.

Lui sont attribuées

- la Croix de Guerre  avec Etoile d’Argent

- La Médaille de la Victoire

- la Médaille Commémorative de la Grande Guerre.

Le 1er juillet 1929 il est inspecteur de police au titre de la Sûreté Nationale à Paris au N°11, rue des Saussaies.

Contrôleur général de la Sûreté il est arrêté sur dénonciation le 30 mai 1944 à Vichy (03) et interné au Château des Brosses, prison de la Milice à Bellerive-sur-Allier (03). 

Il est déporté en compagnie de Fernand LINAS et de Gaston SURVILLE le 29 août 1944 de la prison de Sarrebourg à celle de Stuttgart (Allemagne). Il est ensuite transféré au château d'Eisenberg en tant que «personnalité otage».

Personnalités-otages: un certain nombre de personnes occupant en général des postes à responsabilité civile, politique ou militaire voire religieuse sont arrêtées souvent de manière préventive à cause du danger qu'elles pouvaient représenter, puis déportées. Elles devaient servir le cas échéant de monnaie d'échange. Elles ont eu un sort enviable en comparaison des autres déportés.

Il est libéré à Eisenberg le 8 mai 1945.

Il décède le 11 mars 1955 à Caudéran (33).


Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1,

- Archives Départementales de l'Hérault 1 R 1910.757,

- Archives Générales du Royaume de Belgique 1.1.47.1,

- Etat civil de Montpellier (34)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

©  AFMD de l'Allier