Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

LAISSAC née GÉLY Suzanne Marie Thérèse Adrienne

Nous sommes à la recherche d'une photo.

est née le 21 avril 1911 au domicile de ses parents à Olargues (34). Son père Paul est négociant en tissus et sa mère Berthe née PÉRIER est sans profession.

Le 21 août 1939 elle épouse André LAISSAC à Olargues.

Elle est employée comme secrétaire comptable chez Gabriel JEANTET 11, rue Alquié à Vichy (03).
 
Elle est arrêtée chez son employeur le 27 juillet 1944 vers 9 heures du matin par la Brigade Poinsot des Renseignements Généraux de Vichy. Sont également arrêtés Pierre DARBIEUX, Marguerite DELCHAMBRE, Philippe d'ELBÉE et Gabriel JEANTET.

Elle est internée au Château des Brosses, prison de la Milice à Bellerive-sur-Allier (03), puis elle est transférée par la Gestapo à la prison de Fresnes le 29 juillet.

Le 15 août 1944 elle est déportée de Paris gare de Pantin à Ravensbrück où elle arrive le 21 août 1944 par le convoi N° I.264.

 
Source du document ci-dessus: Service International de Recherches d'Arolsen 7634549.

Elle y reçoit le matricule N° 57572. Après la quarantaine elle est d'abord transférée le 21 septembre au kommando de Torgau, ...

 

Torgau: Kommando du KL Buchenwald. Ce Kommando de femmes, situé à 50 km au nord-est de Leipzig, ouvert en septembre 1944, travaille pour une usine de munitions et d'explosifs. 250 détenus s'y trouvent en janvier 1945. Il est évacué sur Ravensbrück.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la mémoire de la Déportation.

...puis au Kommando d'Abterodele 19 octobre, ...

Abterode, Abteroda ou "Anton": Kommando du KL Buchenwald. Ce Kommando situé à 40 km au nord-ouest d'Eisenach en Thuringe est créé en octobre 1944 pour accueillir, dans une ancienne mine de potasse, une usine BMW fabriquant des pièces de moteurs d'avions. Un Kommando de femmes ouvre également, fabriquant des explosifs. Le site est évacué en mars-avril 1945, principalement vers Buchenwald (212 hommes). L'effectif y est de 230 hommes et 250 femmes au 31 janvier 1945, dont quelques Français.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.


Elle y reçoit un nouveau matricule, le N° 31885. Elle est ensuite affectée le 9 décembre 1944 au Kommando de Leipzig-Markleberg.

Leipzig-Markleberg: Kommando du KL Buchenwald situé dans la banlieue sud-ouest de Leipzig. Ce Kommando de femmes travaille à la finition des leviers d'ailes d'avions pour la firme Junkers. Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Elle y reçoit un dernier matricule, le N° 52125.

 
Selon le procès-verbal du 3 février 1956 de sa déclaration   "sur les conditions dans lesquelles elle a été arrêtée et déportée en Allemagne en 1944", elle est évacuée vers Eisenach où elle est libérée. Elle est transférée en camion à Saint-Avold (57) où lui est délivrée le 8 juin 1945 sa carte de rapatriée.
 
Selon le même procès-verbal elle déclare: «Avant mon arrestation j'ai servi de boîte aux lettres en cachant chez moi des plis que je transmettais, et en tapant des messages.
Mme JEANTET était agent du réseau BRUTUS et je travaillais avec elle. En somme j'ai été arrêtée pour faits de résistance». (Source: Archives Départementales de l'Allier 1580 W 9).

Gabriel JEANTET, arrêté et déporté dans la même affaire, lui apporte son soutien.

Source du document ci-dessus: Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains 21 P 613 452.
 
Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 249855),  elle est homologuée en tant que Résistante au titre des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

La carte de Déporté Résistant N° 2.015.30405 lui est attribuée par le Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre sur décision en date du 10 avril 1957.

Son premier mariage  ayant été dissous le 24 juin 1948, elle épouse Lucien JOURDES le 21 août 1961 à Grenoble.
 
Elle décède le 23 novembre 2005 à Murat-sur-Vèbre (81).

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1580 W 9
 
- Bourdrel Philippe Les Cagoulards dans la guerre  Albin Michel novembre 2009

- Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains 21 P 613 452

 - Etat civil d'Olargues (34)

- Fabre Marc-André Dans les prisons de Vichy Albin Michel 1995

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 249855)

- Service International de Recherches d'Arolsen 7634549,
 
© AFMD de l'Allier