Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
MALHERBE Jacques
 

est né le 14 avril 1924 au 57, rue Montmartre à Paris (2ème). Son père Henri est représentant de commerce et sa mère Françoise née ROLLE est sans profession. Ils sont domiciliés au 35, avenue des Ternes.

Radiotélégraphiste il est domicilié à Paris 106, avenue Kléber (16ème).

Photo transmise par Pascal Convert. Remerciements.
 

Il appartient depuis le 5 mai 1942 au réseau «Action Transmission» comme agent P2, c'est-à-dire à plein temps et rétribué.

Il arrive le 22 juin 1943 accompagné de  Jean CONDAMINE avec un émetteur récepteur à la ferme des BAPTISTE à Saint-Pierre-Laval (03).

Il y est arrêté vers 18 H 30 ainsi que six autres personnes:

BAPTISTE Jean

BAPTISTE née BONIN Renée

CONDAMINE Jean

FROBERT Roger

PURAVET Jacques

RICHET Antoine

Seul Jacques PURAVET, domestique agricole, est relâché.

Il est transféré au Fort de Montluc à Lyon (69), puis à la prison de Fresnes le 26 août 1943.

Le 27 janvier 1944 il est déporté de Compiègne à Buchenwald où il arrive le 29 janvier dans le convoi N° I.173. Il reçoit le matricule N° 44442.

Source du document ci-dessus: Service International de Recherches d'Arolsen 6554567.

Le 26 octobre 1944 il est transféré au camp de concentration de Neuengamme.


Source du document ci-dessus: Service International de Recherches d'Arolsen  6554571.

Il y reçoit un nouveau matricule, le N° 63712. Il est affecté en décembre 1944 au Kommando de Hohwacht-Lütjenburg.


Hohwacht-Lütjenburg: Kommando du KL Neuengamme ouvert en décembre 1944 à une quarantaine de kilomètres de Kiel. Les détenus y travaillent à la fabrication d'appareils de navigation pour la Luftwaffe. Ce Kommando emploie près de 200 personnes.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.
 
Il est libéré le 6 mai 1945 et rapatrié le 23 mai.
 
Selon le Service Historique de la Défense Dossier (GR 16 P 386968), il est homologué en tant que Résistant au titre des F.F.C Forces Françaises Combattantes) et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

La carte de Déporté Résistant N° 1.001.20720 lui est attribuée sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du  11 décembre 1953.


Source du document ci-dessus: Archives de Paris 3595 W 46. 

 

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1289 W 91,

- Archives de Paris 3595 W 46

- Archives Départementales du Puy-de-Dôme 908 W 37

- Archives Départementales du Rhône 3335 W 17, 3335 W 27,

- Etat civil de Paris (2ème)

- Forissier Nathalie  La Déportation dans la Loire  1940-1944 Publications de l’Université de Saint-Etienne 2005

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- Mémorial des Français déportés à Neuengamme Amicale de Neuengamme

- Service Historique de la Défense Dossier (GR 16 P 386968)

- Service International de Recherches d'Arolsen 6554567, 6554571, 
 
©  AFMD de l'Allier